Choisir le bon équipement de sécurité

GénéralPas de commentaire

Vous êtes ici :Choisir le bon équipement de sécurité

Dans le bricolage, il est très facile de se blesser c’est pour cela qu’il faut avoir le bon équipement. Nous allons voir dans cet article comment choisir le bon équipement de sécurité.

Lorsqu’on pense à équipement, plusieurs éléments nous viennent en tête immédiatement. Le premier d’entre eux est les gants. Je ferai toujours mon maximum pour promouvoir le port des gants pour une raison simple, les mains sont notre outil de travail.

SI vous négligez le port des gants, vous pouvez très facilement vous blesser. Cela arrive très souvent et, comme toujours, de façon très bête. Je ne connais pas d’artisan professionnel qui ne s’est pas déjà blessé aux mains et lorsque cela arrive, c’est souvent un arrêt de travail qui suit.

Les gants sont donc un outils indispensable à avoir dans sa caisse à outils. Il existe plusieurs types de gants et chacun est adapté à un usage bien précis. Si vous bricolez de temps en temps, je vous recommande des gants polyvalents. Ces gants sont légers, permettent une bonne prise des outils, ou des matériaux. Ils sont assez fins pour bien sentir le travail en cours et pourtant, ils sont suffisamment épais pour offrir une première protection contre les coups ou les coupures.

Il m’est déjà arrivé de me blesser sérieusement par manque de protection suffisante aux mains. J’ai déjà traversé un mur de brique avec une masse et j’ai vu ma main s’arrêter dans une brique cassée. Le résultat a été 3 points de suture et 10 jours d’arrêt de travail.

J’ai également un collègue plaquiste qui s’est tranché le haut de la main sur un rail de placo, ça lui a sectionné le tendon. Le résultat a été 15 jours d’arrêt de travail et la main dans l’attèle.

Il existe d’autres gants de type manutention qui sont bien plus épais mais, ils ne permettent pas trop de sentir les préhensions et le travail devient très maladroit. Donc je ne les recommande pas pour le bricolage. De plus, ils n’ont pas de latex et ne permettent pas d’accrocher les prises.

Le deuxième équipement nécessaire pour travailler en sécurité est une paire de lunettes de protection. C’est très important car, les éclats qui arrivent dans les yeux sont monnaie courante. Vous pouvez trouver des lunettes simples qui sont ergonomiques et protègent bien. Il faudra juste faire attention à bien les protéger. Si vous n’y faites pas attention, vous pouvez facilement les rayer et vous aurez du mal à voir à travers.

Cependant, il existe aussi des masques qui sont plus sur car, pas directement sur les yeux. Ce petit espace permet d’évacuer la buée et permet aussi de ne pas avoir l’œil trop proche en cas de bris.

Les jets d’éclat arrivent plus souvent que prévu. Si vous recevez quelque chose dans l’œil, la journée bricolage se termine immédiatement. Le reste de vos journées ne sera plus aussi agréable.

J’ai déjà pris un éclat en métal dans le coin de l’œil en coupant du bois avec ma scie à onglet électrique. Un morceau de métal était caché dans le bois. Lors de la coupe il a été éjecté et m’est arrivé directement au coin de l’œil. La probabilité que cela arrive était très faible et pourtant à 2 mm près, je perdais l’œil.

Donc je vous recommande de ne pas hésiter et de mettre des lunettes lorsque vous bricolez.

Le point suivant à ne jamais négliger et celui de l’audition. Le port d’un casque de protection est une habitude à prendre lorsque vous utilisez un outils électrique. Je parle bien d’utilisation d’outil électrique et pas seulement d’utilisation d’outils bruyant. L’audition peut vite de dégrader avec une utilisation d’outils prolongée.

Si vous souhaitez une preuve, essayez de parler doucement à un artisan qui cumule plus de 30 ans de métier. Vous allez vite voir qu’il va vous demander de parler plus fort. Ce n’est pas dû à l’age mais, à cause du travail dans le bruit. Mon collègue plaquiste n’entend presque plus rien et doit de faire appareiller pour retrouver une vie normale. Il a passé sa vie à découper des rail en métal et à les faire tomber. Sans jamais avoir utilisé de casque, son audition s’est grandement détériorée.

Je vous recommande donc de choisir un casque avec un niveau de décibel étouffé important. Les casque premier prix n’ont qu’un faible niveau d’étouffement du bruit. Du coup, je vous recommande également de prendre des bouchons d’oreilles en mousse. Ils s’utilisent simplement et représentent déjà une première protection. De plus, ils sont tout petits et peuvent s’emporter partout.

Avec ces 3 éléments de base, vous pouvez déjà commencer à bricoler en sécurité. La suite va dépendre de ce que vous compter réaliser comme bricolage. Si vous souhaitez faire du gros œuvre comme casser une cloison, il vous faudra un casque de chantier. Même chose si vous souhaitez travailler sur un plafond.

J’en ai déjà utilisé pour casser une cloison (en plus des bouchons d’oreilles et des lunettes de protection) et ça n’a pas été du luxe. Les projection de morceau de béton et de brique sont régulières et il arrive qu’on en reçoive sur le crane. Avec un casque on ne risque plus les débris. Il m’est déjà arrivé de prendre un outils caché dans un faux plafond lors d’une démolition, sans mon casque, ça aurait été traumatisme crânien et points de suture assuré.

Enfin en cette période on y pense plus trop mais, pour bricoler dans le poussière vous devez obligatoirement utiliser un masque de protection. Je sais que vous êtes devenus des pro des masques de protection cependant, je vais quand même vous rappeler qu’un masque en tissus ou un masque chirurgical est inutile. Vous devez avoir un masque de protection FFP2 anti poussière.

Ces masques peuvent filtrer les particules de poussière les plus fines. Ils sont indispensables pour éviter de respirer de la poussière. J’imagine qu’il vous ai déjà arrivé de travailler dans la poussière sans masque et vous savez que les crises de toux qui ont suivi n’ont rien de très plaisant. Cela peut aussi être très efficace pour filtrer les virus. Je vous recommande d’en avoir toujours dans votre caisse à outils.

Enfin, s’il y a un équipement que vous devez posséder c’est le vêtement de protection. C’est indispensable de travailler avec des vêtements appropriés. Le plus adapté au bricolage est la combinaison. Ce vêtement est complet car, il protège l’ensemble du corps. Ce vêtement est assez résistant pour vous protéger des coupures mais, il a également une bonne résistant en cas de brulure.

Contrairement au vêtement synthétique, ce vêtement ne fond pas, ce qui provoque de grave brulure. Bricoler avec maillot de foot est une très mauvaise idée. Ces maillots fondent en cas de contact avec du feu et le feu se propage très rapidement.  J’ai déjà vu des gens se bruler ces vêtements en manipulant une meuleuse. C’est donc à proscrire tout comme les legging pour vous mesdames. Avec une combinaison vous serez tranquille et en plus elle s’enfile directement sur vos vêtements.

Je vous conseille en bonus de porter des chaussures de sécurité. J’ai vu trop d’artisans travailler en claquettes ou en Air Max. Vous imaginez bien que j’ai une multitude d’exemples de collègues qui se sont déjà blessés aux pieds. Les chaussures de sécurités sont une bonne protection lorsque vous devez faire de gros bricolage. Marcher sur une vis ou se faire tomber un outil sur le pied est vite arrivé.

Il existe des chaussures montantes qui protègent assez bien la cheville. Elles sont pratiques en hiver lorsque la température est basse. Pour l’été, il y a des modèles qui ressemblent beaucoup aux baskets. Ce sont des chaussures taille basse qui protège autant que les chaussures montantes et permettent de travailler à l’aise.

Voilà, vous savez exactement comment vous protéger pour bricoler. N’hésitez pas à consulter mes autres articles et astuces pour en savoir plus sur le bricolage. Venez aussi faire un tour sur ma page offrir un café pour me laisser une pièce à mettre dans la machine.

 

 

 

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut