Comment faire une évacuation en PVC

Astuces, PlomberiePas de commentaire

Vous êtes ici :, PlomberieComment faire une évacuation en PVC

Voici un article aujourd’hui qui explique comment faire une évacuation en PVC. C’est plus qu’une astuce car, c’est une façon de faire que je vais vous expliquer dans cet article.

Si vous avez déjà tenté de faire votre plomberie vous-même, vous savez que faire une évacuation correcte n’est pas de tout repos. Entre les tuyaux à couper à la bonne taille et tourner les coudes dans les bons sens il est facile de se tromper. Ainsi, vous vous retrouvez avec es tuyaux collés aux mauvais endroits.

Pour éviter d’en arriver là, il existe des astuces simples et efficaces.

Pour faire une évacuation correctement, vous devez vous munir d’un crayon de chantier. C’est un outil bien délaissé par les particuliers et pourtant très utilisé par les professionnels. En ce qui me concerne, j’en ai toujours 3 dans ma caisse tellement c’est utile.

Pour commencer une évacuation, vous devez d’abord tracer les endroits où doivent passer vos tuyaux. Vous devez tracer sur le mur depuis votre appareil, jusqu’au raccordement de l’évacuation définitive. Cela peut partir d’un lavabo, pour arriver jusqu’au tuyau d’évacuation des toilettes. Pour cela, vous devez tracer un premier trait qui partira du mur ou se trouve la sortie du siphon du lavabo. Puis, descendez ce trait Jusqu’à arriver au-dessus de la plinthe.

Ensuite, vous allez devoir calculer la pente d’évacuation. Cette pente correspond à 3 cm par mètre. Donc le point le plus bas est celui du raccordement à l’évacuation définitive. Puis en reliant ce point jusqu’à l’élément à raccorder, il faudra remonter votre trait vertical de 3 cm tous les mètres. Donc si votre évacuation finale est à 10 cm du sol, à un mètre en amont elle sera de 13 cm, puis de 16 cm à un mètre supplémentaire, etc.

Votre trait horizontal ne doit pas suivre le niveau. Il doit être penché. J’utilise bon repère pour être sûr de la pente. Je place le niveau sur une règle et la bulle doit chevaucher le trait du niveau. Je sais que ma pente est bonne, je peux donc tracer.

Maintenant que j’ai mon trait vertical et horizontal je n’ai plus qu’à fixer mes colliers. Les colliers sont un ensemble de 3 éléments. Ils se composent d’un collier, d’une rosace et d’une patte à vis. Le collier tient le tuyau. La rosace cache le trou et sépare le tuyau du mur. Enfin, la patte à vis permet de visser l’ensemble dans une cheville dans le mur.

Il faut donc passer aux trous pour les chevilles. En général on place les collier près des coudes. On les mets à 30 cm de chaque côté des coudes (à l’entrée et à la sortie du coude). Puis on en place un tous les 50 cm sur les lignes droites. Vous devrez faire un trou sur vos traits à 30 cm des coudes puis, tous les 50 cm en ligne droite. Il vous reste plus qu’à mettre vos chevilles et y insérer vos colliers préparés.

Voilà pour la préparation. Passons maintenant à la réalisation de l’évacuation. Cette étape est très simple mais, elle nécessite d’être faite dans l’ordre. Pour commencer, compter le nombre de coudes  dont vous allez avoir besoin. Essayez de les positionner sur les angles des traits. Cela vous permettra de vous assurer que ce sont les bons coudes. Maintenant passons aux lignes droites.

La découpe des lignes droites est un peu technique car, elles doivent être prises en compte non pas en calculant sur le trait mais, depuis le coude à coller. Je m’explique. Lorsque vous commencez, vous devez partir de l’élément (le lavabo) et mettre le coude vers le mur en face du siphon. Vous allez devoir mesurer de l’intérieur du siphon où se positionne le tuyau jusqu’à l’intérieur du coude où se positionne également le tuyau.

La subtilité vient du fait que si votre coude est contre le mur la mesure sera trop longue. Vous devez retirer l’espace entre le mur et le collier pour être bon. Cela représente 1 à 2 cm en fonction de la taille de la rosace. Si votre première coupe est trop longue ce n’est pas grave, vous pourrez facilement le recouper.

Je vous recommande d’utiliser une scie à métaux pour couper les tuyaux. Vous pouvez aussi utiliser une pince coupe tube. C’est ce que j’utilise à titre personnel car, c’est plus compact et il y a moins d’effort à fournir. Cependant, le travail d’ébavurage est plus important, il ne faut pas oublier de mettre un coup de lime sur les bords du tube sous peine qu’il ne rentre plus dans les coudes.

Maintenant que vous avez fait la première coupe, mettez là en place de façon définitive sans la coller. Cette étape est la plus importante. Continuez de couper les autres tronçons de tubes à la bonne longueur. Pour ça mesurez bien de l’intérieur du coude où vient de mettre le tube, en mettant votre mètre dans les colliers, à l’emplacement des tubes.

Une fois que vous avez coupé tous les tubes, positionnez-les à leurs emplacements définitifs sans les coller. Faites cela jusqu’à l’évacuation définitive. Si le raccordement se fait sur un tube de diamètre égal, il faudra y placer un coude. Si c’est un tube beaucoup plus gros, il faudra une selle de branchement.

Vous devriez avoir tout votre système d’évacuation posé et raccordé mais, pas encore collé. C’est la prochaine étape. Pour éviter de se tromper, vous allez devoir reprendre votre crayon. Si vous avez un marqueur noir c’est encore mieux car, la marque sera plus visible.

Vous allez maintenant devoir faire des traits sur votre évacuation PCV. Vous allez devoir faire un trait sur chaque point de raccordement, au niveau des raccordement entre les coudes et les tubes. Pour cela, vous allez faire un trait sur le tube, qui suit la jonction du coude. Ce premier trait est un trait qui va déterminer la profondeur du tube dans le coude. Il suit la circonférence du tube au niveau du coude.

Vous allez faire un second trait qui part du milieu du coude et qui vient sur le tube. Il doit chevaucher le tube et le coude. Ce trait sert à marquer l’orientation du coude.

Ces 2 traits doivent être faits sur toutes les jonctions entre les tubes et les coudes, de l’élément jusqu’à l’évacuation définitive. Ce sont ces traits qui permettent de définir le sens des coudes à leurs emplacement définitifs.

Il ne reste plus que le moment que je préfère le plus : le collage. Pour cela, il faut défaire les coudes petit à petit et les coller au fur et à mesure en les remettant bien aux endroit définis par les traits. Les tubes doivent être enfoncés jusqu’aux traits de profondeurs et alignés sur les traits d’orientation.

Une fois que tout est collé et remis exactement aux bons emplacements, vous pouvez serrez vos colliers de fixation. Il ne vous restera plus qu’à attendre 1h que la colle ait séché pour tester l’étanchéité de l’évacuation.

Voilà, vous savez que pour faire une évacuation en PVC, vous devez faire le montage à blanc, prendre les repères avec un crayon ou un feutre et démonter petit à petit pour coller progressivement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le bricolage, consultez mes autres articles et astuces. Venez également consulter ma page offrir un café pour me laisser une pièce à mettre dans la machine.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut