Comment redonner un coup de jeune à un mur

BricolagePas de commentaire

Vous êtes ici :Comment redonner un coup de jeune à un mur

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler d’amélioration de la maison. Ce sujet me tient à cœur car, je pratique la réfection des murs depuis très longtemps. C’est d’ailleurs la première chose que j’ai apprise à faire quand j’ai commencé à travailler dans le bâtiment.

Je vais vous donner mes techniques pour redonner un coup de jeune à un mur fatigué, plein de trous et tombe en morceau.

Ce genre de mur on le retrouve souvent sous de vieille tapisserie. Il m’arrive régulièrement de tomber sur des clients qui me demandent d’enlever la tapisserie et de peindre le mur en blanc ou en couleur mais, on ne sait jamais ce qui se cache derrière la tapisserie existante. Dans certaines constructions, la tapisserie cache des murs parfaitement propres, lisses, et prêt à peindre mais, il arrive plus souvent qu’elle camoufle des murs qui s’effritent, avec des tous, ou parfois une autre tapisserie encore plus ancienne et qui est collé au ciment. Quand on tombe sur une tapisserie qui en cache une autre on sait que pour l’enlever ça va être un calvaire car même avec une décolleuse professionnelle, on ne peut enlever qu’une couche à la fois et on a 2 fois plus de travail. Surtout que la tapisserie d’origine est tellement bien collée qu’on est obligé d’enlever une partie du mur avec la spatule.

Du coup, il est important de savoir comment rattraper ces irrégularités et de faire en sorte que vos murs soient parfaitement propres et prêt à peindre.

Pour commencer il faut faire l’état des lieux de vos murs. Il faut déterminer si vous avez des gros trous (supérieurs à 1 cm de profondeur et de large), juste des fissures, ou alors carrément des différences de niveaux à la surface.

L’objectif est d’avoir les murs les plus lisses et les plus uniformes possibles pour accueillir la sous-couche de peinture puis les 2 couches de peinture.

SI vous avez des gros tous à combler comme des trous supérieurs à 1 cm de profondeur ou de grosses fissures le plus simple est d’utiliser du plâtre. Il n’est pas utile de prendre du plâtre trop fin puisque c’est juste pour combler des trous pas pour lisser le mur. Je vous recommande de prendre toujours une quantité plus importante que nécessaire car, vous allez vous rendre compte que ça rend beaucoup de services. Exemple pour combler quelques petits trous, prenez 5 kg au lieu d’un seul kg, le tarif est similaire mais, cela vous offrira beaucoup plus de liberté d’utilisation. Le plâtre à la particularité de sécher très vite en 5 mn la gâchée est sèche donc faites-en toujours de petites quantités.

Ensuite si vous avez des fissures assez nombreuses ainsi que des trous nombreux mais, assez fin comme ceux que l’on peut faire avec la spatule en essayant de décoller du papier peint, vous pouvez utiliser du MAP ou mortier adhésif plâtre. Ce produit est tellement utile que je vous recommande d’en prendre en sac de 25 kg. Il en existe en sac de 5 kg mais, le tarif est similaire, voire plus cher que celui en sac de 25 kg, du coup choisissez la quantité car, vous allez voir que ce produit est juste miraculeux.

Enfin pour donner un aspect lisse à vos murs vous devrez passer de l’enduit de lissage sur toute la surface du mur.

Pour commencer, vous devrez vous occuper des gros trous au plâtre. Pour cela mélanger un peu de plâtre en poudre avec de l’eau en respectant les doses prescrites par le fabricant, dans une auge, puis bien mélanger avec la truelle ou la langue de chat jusqu’à obtenir une pâte lisse et sans grumeau. Une fois la pâte faite, humidifiez le mur à l’aide d’un pulvérisateur ou d’une éponge. Cette étape est très importante car, si vous ne le faites pas le plâtre n’adhérera pas à votre mur et il tombera. J’utilise pour cette étape une petite bouteille en plastique dans laquelle j’ai fait un petit trou dans le bouchon. Le jet peut être orienté juste sur la zone sur laquelle je veux poser mon plâtre. Ensuite à l’aide votre platoir et votre raclette vous appliquerez le plâtre sans charger de trop cela doit bien rentrer dans toute la fissure. Vous trouverez des kits d’outils à enduire qui facilite la vie. Une fois que le plâtre est déposé partout, vous pouvez laisser sécher toute une nuit.

Étape suivante, la pose du MAP. Le map se prépare un peu comme le plâtre sauf, qu’il est beaucoup plus souple. Là encore, référez-vous aux données du fabricant pour le dosage. Vous pouvez en faire une quantité importante car, il sèche en plusieurs heures ce qui laisse du temps pour l’application. Pour l’appliquer, il faut charger le platoir avec la pâte et déposer cette pâte sur le mur en l’étalant avec le platoir en partant du bas et en remontant. Il faut faire des bandes verticales qui, une fois déposée, seront lissées avec la spatule. IL n’est pas nécessaire de lisser au raz du mur car, le rôle du map est de combler les irrégularités du mur pour le rendre plus homogène et faire en sorte que les irrégularités soient de l’ordre du millimètre. Une fois que le map est posé, vous pouvez laisser sécher toute la nuit, l’idéal est même de le laisser sécher 24 h.

Enfin, maintenant que vos murs ont une meilleure allure, vous n’avez plus qu’à leur appliquer une passe de finition et c’est le rôle de l’enduit. Son but est de lisser toutes les aspérités pour avoir un fini très lisse. C’est pour cela qu’il faut utiliser de l’enduit de lissage ou de l’enduit à bande mais, pas de l’enduit de rebouchage qui sera similaire au map dans son rôle. Là aussi, vous pouvez faire de grosses quantités car, l’enduit doit se déposer partout sur toute la surface du mur en bande verticale de bas en haut. Si vous avez l’envie de déposer l’enduit de haut en bas sachez que la gravité terrestre vous apprendra que l’enduit en pâte tombe très facilement lorsqu’il est sur la spatule ou sur le platoir, et souvent il tombe sur les pieds, les cheveux, les vêtements et tous les autres endroits qui ne sont pas prévus pour. Pensez donc à bien protéger le sol lorsque vous intervenez sur les murs avec de l’enduit. Une fois que vous avez passé de l’enduit sur tous les murs, vérifiez qu’ils sont assez plats pour être poncés. À l’aide d’une cale à poncer et d’un papier à grain 120, vous pouvez faire un test sur la partie la moins jolie du mur. Si après ponçage, le mur est parfaitement lisse et propre, vous pouvez alors poncer tous le mur. Si vous sentez que la tâche est particulièrement ardue, il est possible de s’aider d’une ponceuse orbitale. Attention poncer provoque beaucoup de poussière, je vous recommande donc d’avoir un aspirateur et des protections respiratoires type masque FFP2. N’utilisez pas de masques chirurgicaux, ils ne sont absolument pas efficaces contre la poussière et vous seriez très incommodé par les poussières.

Dans le cas où le résultat n’est pas encore satisfaisant, Vous pouvez passer une seconde couche d’enduit. En général plus on passe de couches d’enduit plus le résultat est propre. Je dirais même que sur des murs abimés il faut passer une couche de map puis 3 couches d’enduit pour avoir un résultat parfait. Le ponçage est une étape très importante alors ne le négligez pas penser à bien poncer avec une cale et à vérifier le rendu à l’aide de l’outil le plus perfectionné au monde, la main humaine. La caresse de la main sur le mur une fois poncé, est la meilleure façon de déterminer si le mur à besoin d’un peu plus de ponçage ou pas.

Quand votre mur est parfaitement lisse et dépoussiéré, vous pouvez passer à l’étape de la sous-couche. Cette étape a pour but d’uniformiser les murs et de faire absorber la sous-couche par le mur. Il est possible de ne pas la faire à condition que vous ayez une excellente peinture. Si ce n’est pas le cas, les différentes matières (plâtre, map, enduit) ressortiront et faire comme des auréoles.

Une fois que vos murs seront propres et peint avec la sous-couche, vous allez voir les imperfections ressortir. C’est la raison pour laquelle il faut bien s’appliquer à poser l’enduit et à le poncer correctement et consciencieusement. Si vous ne voyez pas de défaut vous pouvez peindre. Si vous voyez des rectifications à faire, vous pouvez passer de l’enduit à l’endroit où le besoin se fait sentir. Vous pourrez alors faire un raccord de sous-couche avant la mise en peinture.

Voilà, vous avez vu dans la pire situation qu’il était possible de récupérer un mur en très mauvais état. Vous pouvez faire ça vous-même sans trop de difficulté mais, sachez que ça demande un petit coup de main pour reprendre un mur et surtout, que c’est assez long et fastidieux.

Maintenant vous en savez plus sur le bricolage, n’hésitez pas à consulter mes autres articles et astuces. Venez aussi consulter ma page offrir un café pour me laisser un pourboire et continuer cette fabuleuse aventure qu’est celle du bricolage.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut